Habib Beye tacle le staff et les responsables des Écureuils


En analysant la qualification historique du Bénin en huitième de finale de la CAN 2019 sur le plateau de Canal +, Habib Beye a taclé les dirigeants béninois sur la légèreté du staff et des responsables des Ecureuils suite à la suspension de Steve Mounié.

L’attaquant béninois ne savait pas même après le match Bénin-Cameroun qu’il était suspendu contre le Maroc. Interrogé par Canal+, le buteur des Terriers s’est étonné en direct qu’il pensait que le premier carton jaune obtenu contre le Ghana avait été annulé. « Ah bon ? Je ne le savais pas. C’est toi qui m’informe. J’ai cru que le premier carton avait été annulé. Moi-même je ne comprends pas les cartons que j’ai reçus », s’est-il demandé.

Une question qu’a condamnée le consultant sénégalais Habib Beye qui s’en est pris au staff et aux dirigeants des Ecureuils.

« Il a dit quelque chose de très important : Il est surpris qu’on l’annonce qu’il est suspendu pour les huitièmes de finales contre le Maroc et c’est une faute grave du staff et des dirigeants béninois. Je ne trouve pas professionnel qu’un joueur ne sache pas avant son troisième match qu’il était menacé de suspension. Je crois que Pape Diouf est là et il peut témoigner puisqu’il a été dirigeant de club. Avant le match, le directeur sportif doit pourvoir informer Steve Mounié qu’il est sous la menace d’une suspension et il saura comment faire sur le terrain. C’est une erreur administrative des béninois »

Le Bénin est prêt à affronter le Maroc ce vendredi, avec comme ambition, écrire une nouvelle page de l’histoire.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image